Mathieu vous donne ses astuces pour choisir vos chaussures de rando !

 

 

 

Avant de partir en randonnée avec nous, il est de bon tong (….blague de l’auteur) de correctement choisir et préparer ses chaussures afin de préserver ses pieds, atout majeur du randonneur Pyrénéen au (plus ou moins) long cours.

Pour celles et ceux qui se poseraient quelques questions à ce sujet, voici quelques conseils, simples mais essentiels, pour trouver chaussure à son pied !

Nous allons ici partir du principe que vous vous préparez à la randonnée en montagne, puisque c’est ce que nous proposons essentiellement.

 

DES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ADAPTEES A VOTRE PRATIQUE

Il est déjà important d’évaluer 1/ votre lieu de pratique, 2/ le niveau du séjour et 3/ la durée du séjour, et d’adapter ainsi votre choix.

Ces trois premiers critères vont vous permettre de définir l’ « anatomie » idéale de vos futures chaussures, en triant rapidement les caractéristiques suivantes d’une chaussure : rigidité / hauteur de tige / type de semelle.

Quoi qu’il en soit, n’oubliez jamais que l’ « arme fatale » du randonneur est la tige haute, qui protège la cheville des torsions, et de nombreux « chocs » avec des pierres de bords de sentier. Et que la rigidité de la chaussure est la meilleure protection pour votre pied.

De nos jours, bon nombre de randonneurs privilégient le confort, parfois au détriment de la protection. J’aime à rappeler qu’il faut faire un choix équilibré entre confort et protection : le confort de votre chaussure ne vous préservera pas d’une entorse !!!

 

Chaussures de randonnées

 

Le tableau, ci-dessous, croise les différents critères évoqués afin de vous permettre une première orientation dans vos choix :

 

Chaussures de rando bien les choisir

CHOIX DE LA TIGE

Les chaussures à tige basse ont le vent en poupe !

Légères, confortables, elles répondent au besoin de confort que le randonneur recherche. Elles sont particulièrement adaptées en été, en basse et moyenne montagne sur sentiers assez faciles, où l’on ne trouve pas de pierriers, éboulis,…. Car elles laissent la cheville découverte, donc vulnérable.

Les chaussures à tige moyenne sont polyvalentes : assez légères, leur maintien de cheville est plus souple que des chaussures à tige haute. Elles offrent donc à la fois confort, légèreté et protection pour des randonnées en moyenne montagne, et peuvent vous permettre des randonnées assez faciles de haute montagne.

Les chaussures à tige haute sont indispensables en haute montagne, où la sécurité est la priorité. Elles protègent les chevilles de bon nombre de torsions, ainsi que des chocs/coupures sur des pierres, dans les éboulis ou pierriers.

 

CHOIX DE LA RIGIDITE

Bien que ce critère soit généralement indiqué sur les présentations des chaussures, il vous est facile de le tester en pliant la chaussure de randonnée.

Les chaussures souples sont destinées à des randonnées plutôt occasionnelles sur sentiers faciles

Les chaussures semi-rigides, polyvalentes, allient confort et accroche.

Les semelles rigides équipent les chaussures à tige haute destinées à la haute montagne.

 

ACCROCHE / ADHERENCE

Mon conseil : ne faites pas aucun compromis sur ces critères : optez pour le meilleur ! Quel que soit votre choix de tige, de rigidité, de couleur, de laçage, d’esthétique…. Choisissez la meilleure accroche et la meilleure adhérence.

Crampons profonds et sculptés sont le gage d’une bonne accroche sur tous les terrains. L’adhérence, elle, est notamment performante sur les semelles de type VIBRAM, CONTAGRIP, ou encore MICHELIN.

Ce sont deux caractéristiques très importantes des chaussures de randonnées

CHOIX DE LA POINTURE

Vous l’avez sans doute tous vécu : en descente, votre pied glisse vers l’avant de la chaussure. C’est pour cela que l’on doit TOUJOURS prendre une marge de sécurité lorsque l’on choisit ses chaussures. 2 cm est une bonne marge.

Par ailleurs, un bon laçage est garant d’un bon maintien du pied, donc ne le négligez pas.

 

MA PETITE ASTUCE ?

Elle n’est valable que si vous avez des chaussures à tige moyenne ou haute :

Quelques conseils supplémentaires :

NE JAMAIS PARTIR EN RANDONNEE SANS AVOIR ETRENNE SES CHAUSSURES

Ceci est LE conseil essentiel : il faut « casser » vos chaussures avant de partir : en les portant à la maison, au boulot, la nuit….

 

IMPERMEABLE OU PAS ?

Il est toujours utile de limiter l’humidité dans les chaussures, afin d’éviter les frottements, donc les ampoules… donc oui, il est très bien d’avoir des chaussures imperméables. Ceci dit, sauf si vous avez des chaussures en cuir et que vous les entretenez très bien, les autres modèles, dont l’imperméabilité est assurée par une membrane, finissent par prendre l’eau…. Mon conseil est de les « aider » au maximum à garder vos pieds au sec, et pour cela, rien de mieux que des guêtres !

CHAUSSETTES

Vous avez acheté une superbe paire de chaussures de randonnée, imperméable, solide, à tige haute, avec l’accroche parfaite….. ne gâchez pas tout avec les chaussettes de votre arrière grand-père qu’il portait quand il est allé pour la première fois au ski en 1934 !!

Je caricature, bien sûr, et espère ne vexer aucun arrière grand-père…

Aujourd’hui, les chaussettes de randonnée ont des caractéristiques bien particulières, visant à évacuer la transpiration, éviter les frottements sur des zones bien précises. Elles sont soumises à rude épreuve, donc choisissez-les de qualité. Une chaussette qui comprime légèrement facilite aussi le retour veineux et diminue donc la fatigue…

Voilà, donc quelques conseils pour une randonnée réussie podologiquement parlant !

Ceci dit, je décline toute responsabilité si vous suivez mes conseils, et que vous avez quand même des ampoules !  Donc l’accessoire essentiel à acheter avec vos chaussures, c’est une boite de pansement anti-ampoules !

A bientôt au Pays Basque et dans les Pyrénées !

Mathieu HOURET